Samedi 25 Octobre 2014







Mercure dentaire : dangerosité confirmée
Le Comité scientifique sur les risques sanitaires et environnementaux (SCHER, un comité scientifique chargé de conseiller la Commission européenne) vient de rendre public un rapport préliminaire sur les risques environnementaux et les effets sanitaires indirects dus aux amalgames dentaires [1]. S’il est loin de faire le tour des implications écologiques liées au mercure dentaire, il dévoile néanmoins des résultats particulièrement sombres : les experts estiment en effet que, dans certaines régions d’Europe, les rejets de mercure dentaire pourraient suffire à eux seuls à contaminer le poisson au-delà des valeurs limites tolérables.

Ce nouveau rapport est le dernier d’une longue série de signaux d’alerte. Ainsi, en juillet 2012, un rapport d’experts indépendants remis à la Commission européenne évaluait la consommation de mercure dentaire dans l’Union à 75 tonnes par an en moyenne [2]. 75 tonnes d’un des éléments les plus dangereux, considéré comme si préoccupant que 140 Nations se sont accordées en janvier dernier, au terme de négociations historiques, pour en réduire drastiquement les usages et les rejets afin de protéger les populations [3] : jamais une substance chimique n’avait fait l’objet d’une telle réglementation internationale [4].

Ce même rapport estimait qu’environ la moitié des rejets de mercure est “potentiellement biodisponible, susceptible en particulier de contaminer les poissons” [. Dans le poisson, le mercure se trouve sous forme de méthylmercure. Une étude scientifique récente estime que l’ingestion de méthylmercure par les femmes enceintes coûterait chaque année sur notre continent plus de 600 000 points de QI aux nouveaux-nés [6].

La consommation de poisson constitue la deuxième source d’exposition au mercure pour les Européens, la première venant des amalgames dentaires, ce qui a encore été confirmé par une récente expertise de l’Autorité Européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui estime que les amalgames dentaires sont responsables d’une imprégnation excessive des Européens en mercure [7]. Ainsi, à l’exposition mercurielle directe des amalgames, s’ajoute une exposition indirecte tout aussi préoccupante.

Il n’est pas tolérable de laisser perdurer cette situation alors que la dangerosité du mercure dentaire devient chaque jour plus évidente et que des alternatives sans danger sont efficaces et disponibles [8]. Les autorités françaises ont récemment donné des signes encourageants en faveur d’une interdiction des amalgames dentaires : nous espérons maintenant qu’elles vont porter cette position devant les autres États membres. Une position claire de l’Europe sur cette question est attendue dans les mois à venir.

Geoffrey BEGON
10 10 2013



[1].


http://ec.europa.eu/health/scientific_committees/environmental_risks/docs/scher_o_164.pdf


[2]. European Commission. Study on the potential for reducing mercury pollution from dental amalgam and batteries, prepared by Bio Intelligence Service, 2012.

[3].


http://www.non-au-mercure-dentaire.org/les-dossiers.php?article=187


[4]. La "Convention de Minamata" doit être ratifiée dans les jours à venir, lors d'une conférence qui se tiendra du 9 au 11 octobre à Minamata (Japon), ville sinistrée par une pollution au mercure d'origine industrielle.

[5]. European Commission. Study on the potential for reducing mercury pollution from dental amalgam and batteries, op. cit.

[6]. Bellanger M, Pichery C, Aerts D, Berglund M, Castano A, Cejchanová M, Crettaz P, Davidson F et al. Economic benefits of methylmercury exposure control in Europe: Monetary value of neurotoxicity prevention. Environmental Health 2013, 12:3. Cette vaste perte d’intelligence collective a aussi son versant socio-économique, dans la mesure où un QI plus faible se traduit par une productivité amoindrie : le manque à gagner s’élèverait annuellement à 8 ou 9 milliards d’euros.

[7].


http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/2985.pdf


[8]. NORDEN. Mercury – reductions are feasible. Dental treatment without mercury is becoming the norm, pp. 29-31. Copenhagen, 2010.

Dernières actualités

Recherche dans les actualités
 Dr Didier Tarte : la tragédie vaccinal...
 Pourquoi le cerveau se souvient-il des...
 La marche des sages-femmes
 Campagne de dénigrement à l’encontre d...
 Le Dr André Gernez est mort
 Je vous souhaite une bonne année, une ...
 Le rêve de la médecine, la régénératio...
 L'Aspartame est-il toxique ?
 Les maisons de naissance sont maintena...
 Le maïs OGM TC 1507 pourrait être auto...
 Une loi pour éliminer le mercure denta...
 Semer partout les "graines interdites"
 Dépublication de l'étude du Pr Séralin...
 Gardasil : il faut retirer du marché c...
 Il devient urgent d'abandonner l’usage...
 Sylvie Simon est décédée
 Un nouveau traitement contre la crise ...
 Bientôt l'abandon du mercure dentaire ...
 Faire de l'exercice pour prévenir les ...
 Accouchement à domicile et assurance, ...
 Mercure dentaire : dangerosité confirm...
 Joachim retiré à ses parents, sa mère ...
 Journée zéro nucléaire au Japon et dan...
 Perturbateurs endocriniens : quand sci...
 Eviter un scandale comme PIP à l'aveni...
 Une molécule contre la douleur découve...
 Peut-on comparer l’industrie pharmaceu...
 Politique et citoyen
 Identification d’un gène impliqué dans...
 Situation d’urgence décrétée par les a...
 La Journée Internationale de la Paix m...
 Les vaccins figurent parmi les médicam...
 Stratégie Nationale de Santé : il est ...
 En matière de vaccination "Qui faut-il...
 En matière de santé, les promesses de ...
 Le sur-traitement du cancer de la pros...
 Nous ne pensons plus par nous-mêmes
 L’EFT, une nouvelle méthode de psychol...
 En 1980, les Français dépensaient 5 mi...
 Les sages-femmes de France se sont fai...
 Le scanner, particulièrement dans l'en...
 La soumission des États aux lobbies qu...
 L’appel du 18 juin des sages-femmes a ...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'âge de la retraite
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 La nocivité des ondes wifi remise en q...
 Des médecins pas assez informés sur le...
 Les effets secondaires des vaccins par...
 Les anticorps
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Les oscillateurs à longueurs d’onde mu...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Un nouveau vaccin plus sûr contre l'hé...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'OMS fait la promotion d’un vaccin pe...
 Des nouvelles du Dr Andrew Wakefield
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 La lumière du soleil réduirait le risq...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'infection à Clostridium difficile (I...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Une quarantaine de pesticides dangereu...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Dans un lointain passé, on invoquait S...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Le nouveau Calendrier des vaccinations...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Ouverture du procès des prothèse PIP :...
 Rapport Milon (Sénat) “Dérives sectair...
 La dictature de l'argent agit insidieu...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Dr Jean Elmiger : “La vaccination est ...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Beljanski, comme c’est étrange et quel...
 Le bisphénol A est aussi dangereux que...
 Grippe aviaire, la Chine commence la m...
 Il est grand temps d’oser dire NON, NO...
 Le Conseil de l'Europe préconise l'aba...
 Passage à l'heure d'été le dimanche 31...

Mentions légales