Vendredi 31 Octobre 2014







Le Gardasil contesté par Med’Océan, une association de médecins de l’Ile de La Réunion
Lettre ouverte au Président de la République, Informations aux filles, femmes et mères, ainsi qu’aux parents, enseignants, infirmières et médecins…


Monsieur le Président vous venez de présenter votre nouveau plan cancer qui va notamment généraliser la vaccination « contre le cancer du col de l’utérus », de façon fortement incitative à l’ensemble des collégiennes de France et via la prime liée aux objectifs (ROSP) "imposés" aux médecins.

Med’Océan* est une association de médecins de l’Ile de La Réunion, engagée dans une médecine responsable et sans conflit ni lien d’intérêt avec l’industrie.

En 2009, nous avons été invités à participer à la recommandation nationale sur le frottis, puis en 2011, avons présenté nos travaux à l’Assemblée Nationale, devant la Haute Autorité de Santé (HAS). Le Pr Harousseau, Président de la HAS, a fait spécialement le déplacement à La Réunion pour participer et honorer de sa présence la 1ère Journée Internationale de l’Indépendance Médicale que nous avons organisée le 1er décembre 2012 : cela nous conforte dans la crédibilité de notre action.

La précipitation qui a entouré la mise sur le marché en France du vaccin Gardasil©, avant même que l’analyse des études ne soient terminée, nous a laissé perplexes, et nous laisse encore perplexes. Nous tenons à affirmer que nous ne sommes pas “anti-vaccins” mais que nous sommes fidèles au Serment d’Hippocrate : mettre toutes nos connaissances en oeuvre pour le bien de nos patients, et respecter le principe du “primum non nocere” (d’abord ne pas nuire).

L’association Med’Ocean, dans le cadre d’une démarche qualité transparente et indépendante, et soutenue par de nombreux experts régionaux et internationaux, tient à rappeler à propos du vaccin Gardasil© “contre le cancer du col de l’utérus” les points suivants :

- Que les conséquences de la vaccination des jeunes filles sont inconnues et que son efficacité reste à prouver : on risque pourtant de se lancer dans une expérimentation à grande échelle, ce qui pose un problème éthique majeur, des effets secondaires graves, même peu nombreux, n’étant pas exclus.

- Que le Haut Conseil de Santé Publique estime à moins de 20 % son efficacité tout virus HPV confondus chez les 16-23 ans (les études médico-économiques ont été faites sur la base de 70 % d’efficacité avancée par le Laboratoire…)

- Que dans les études de références, il a été testé contre un faux placebo… faux, puisqu’il contenait comme lui, de l’aluminium, lequel est fortement soupçonné d’être pourvoyeur de maladies auto-immunes,

- Que la présomption d’effets indésirables graves n’est pas à négliger, sachant qu’il y a toujours des sous-notifications, lesquelles peuvent atteindre 90% dans certains pays.

- Que le fait de vacciner des femmes ayant déjà commencé leur vie sexuelle semble selon une étude menée en Australie, augmenter chez elles, le nombre de lésions précancéreuses sévères,

- Que ce vaccin est particulièrement cher, et qu’il constitue une dépense extrêmement lourde pour l’Assurance Maladie d’autant que le nouveau plan cancer que vous venez de présenter, prévoit que son remboursement passe de 65 à 100% et qu’il soit réalisé à grande échelle dans les collèges.

- Qu’une enquête récemment publiée dans Le Canard enchaîné a montré qu’il y avait soupçon de conflits d’intérêts avec le fabricant du vaccin dans cette décision de vacciner dans les collèges et de rembourser intégralement la vaccination anti-HPV.

- Qu’il a été montré qu’une majorité de femmes pensent que le frottis devient inutile après vaccination, conséquence d’un sentiment de protection qui se révèle en fait illusoire puisque ce vaccin s’annonce beaucoup moins efficace que prévu. Ceci pourrait conduire à terme à une augmentation du nombre de décès par cancer du col, comme l’évoquait déjà le Comité Technique des Vaccination dès 2007 dans sa séance du 9 mars.

- Que face à cette vaccination les autorités de santé ont montré que la pratique régulière du frottis seul, convenablement réalisé et analysé, a fait la preuve de son intérêt dans le dépistage des lésions précancéreuses pour un coût beaucoup plus modique, et sans aucun danger.

Monsieur le Président, nous aimerions tant nous tromper !

Monsieur le Président, rassurez nous et démontrez nous que malgré ce que nous rapportons ci-dessus(1), cette vaccination se justifie encore en terme de bénéfice en Santé Publique, notamment dans les collèges.

Dans l’attente, veuillez recevoir Monsieur le Président tous nos encouragements pour prendre sereinement vos décisions, en toute transparence et auprès d’experts indépendants.

Dr Philippe de Chazournes, Président de Med’Ocean

Saint-Denis de la Réunion, le 19 février 2014



1.Tout l’argumentaire se trouve sur :


http://www.medocean.re

Dernières actualités

Recherche dans les actualités
 Dr Didier Tarte : la tragédie vaccinal...
 Pourquoi le cerveau se souvient-il des...
 La marche des sages-femmes
 Campagne de dénigrement à l’encontre d...
 Le Dr André Gernez est mort
 Je vous souhaite une bonne année, une ...
 Le rêve de la médecine, la régénératio...
 L'Aspartame est-il toxique ?
 Les maisons de naissance sont maintena...
 Le maïs OGM TC 1507 pourrait être auto...
 Une loi pour éliminer le mercure denta...
 Semer partout les "graines interdites"
 Dépublication de l'étude du Pr Séralin...
 Gardasil : il faut retirer du marché c...
 Il devient urgent d'abandonner l’usage...
 Sylvie Simon est décédée
 Un nouveau traitement contre la crise ...
 Bientôt l'abandon du mercure dentaire ...
 Faire de l'exercice pour prévenir les ...
 Accouchement à domicile et assurance, ...
 Mercure dentaire : dangerosité confirm...
 Joachim retiré à ses parents, sa mère ...
 Journée zéro nucléaire au Japon et dan...
 Perturbateurs endocriniens : quand sci...
 Eviter un scandale comme PIP à l'aveni...
 Une molécule contre la douleur découve...
 Peut-on comparer l’industrie pharmaceu...
 Politique et citoyen
 Identification d’un gène impliqué dans...
 Situation d’urgence décrétée par les a...
 La Journée Internationale de la Paix m...
 Les vaccins figurent parmi les médicam...
 Stratégie Nationale de Santé : il est ...
 En matière de vaccination "Qui faut-il...
 En matière de santé, les promesses de ...
 Le sur-traitement du cancer de la pros...
 Nous ne pensons plus par nous-mêmes
 L’EFT, une nouvelle méthode de psychol...
 En 1980, les Français dépensaient 5 mi...
 Les sages-femmes de France se sont fai...
 Le scanner, particulièrement dans l'en...
 La soumission des États aux lobbies qu...
 L’appel du 18 juin des sages-femmes a ...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'âge de la retraite
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 La nocivité des ondes wifi remise en q...
 Des médecins pas assez informés sur le...
 Les effets secondaires des vaccins par...
 Les anticorps
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Les oscillateurs à longueurs d’onde mu...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Un nouveau vaccin plus sûr contre l'hé...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'OMS fait la promotion d’un vaccin pe...
 Des nouvelles du Dr Andrew Wakefield
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 La lumière du soleil réduirait le risq...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 L'infection à Clostridium difficile (I...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Une quarantaine de pesticides dangereu...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Dans un lointain passé, on invoquait S...
 Aurons-nous le courage de reprendre en...
 Le nouveau Calendrier des vaccinations...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Ouverture du procès des prothèse PIP :...
 Rapport Milon (Sénat) “Dérives sectair...
 La dictature de l'argent agit insidieu...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Dr Jean Elmiger : “La vaccination est ...
 Pr Pierre CORNILLOT : Allons-nous vers...
 Beljanski, comme c’est étrange et quel...
 Le bisphénol A est aussi dangereux que...
 Grippe aviaire, la Chine commence la m...
 Il est grand temps d’oser dire NON, NO...
 Le Conseil de l'Europe préconise l'aba...
 Passage à l'heure d'été le dimanche 31...

Mentions légales